NOTRE HISTOIRE

Je dois admettre que j’ignorais tout de l’autisme jusqu’en 2012 lorsque je me suis installé à Bruxelles, en Belgique. Après ma formation d’animateur en milieu socio culturel, lors des plaines de jeu où j’étais engagé comme animateur, on recevait un à deux enfants atteints du trouble du spectre autistique (TSA) pour une plaine inclusive.

 

J’étais admiratif du travail de l’éducateur en charge de ces enfants qui jouent en toute innocence avec les autres enfants.  

 

J’ai rapidement lancé une recherche Google pour en savoir plus sur ce handicap. J’ai ressenti beaucoup de compassion pour ces enfants, et j’étais également déterminée à avoir plus de connaissances sur ce handicap.

 

Par coïncidence, mon ancien formateur me proposa de suivre un cursus de 3 ans avec à la clé un diplôme d’éducateur spécialisé en accompagnement psycho-éducatif. Ce que je fis sans hésiter.

 

Après l’acquisition de mon diplôme, j’ai eu la chance d’être engagé directement à « Villa Pilifs » qui est un centre de jour mais aussi un logement collectif adapté et courts séjours pour personnes en situation de handicap mental situé à Bruxelles en Belgique.

 

Lors d’un séjour en 2016 à Natitingou (Ville située dans le nord-ouest de la république du Bénin) où j’ai grandi, j’ai réalisé que la plupart des gens ignorait ce qu’est un TSA. Nombreux sont ceux qui l’assimilent aujourd’hui encore à de la sorcellerie ou à une malédiction. Dans plusieurs régions du Bénin, les enfants autistes et leurs familles sont victimes d’exclusion sociale.

Aussi, il n’existe aucune donnée sur le nombre d’enfants autistes au Bénin, mais mon expérience me laisse croire qu’il pourrait y en avoir des milliers.

YONYARI est le prénom de ma demi-soeur, elle meme orpheline de mère qui avait pour rêve de mettre en place un centre pour enfants en difficulté sociale. Malheureusement ,elle est décédée tragiquement en avril 2000.

Mais au delà de l'hommage que nous lui rendons à travers la création de cette structure, YONYARI Asbl entend surtout défendre les droits des personnes autistes à Natitingou et l'amélioration de leur qualité de vie en favorisant une meilleure réponse à leurs besoins et à celle de leurs familles.

 

A Natitingou, où l'autisme demeure un véritable problème culturel, YONYARI Asbl entend également mener un travail de sensibilisation qui vise à améliorer la compréhension de l’autisme dans la société.

 

Aristide KPEROU

Fondateur de YONYARI Asbl